Défiscalisation pour un foyer : Quelle est la solution la plus pratique ?

Défiscalisation pour un foyer

Souvent confondue avec l’évasion fiscale, la défiscalisation est une action entièrement légale qui permet de profiter de la réglementation en vigueur pour réduire le montant de ses impôts. Pour ce faire, il convient d’effectuer un investissement par le biais de dispositifs qui sont encadrées par la loi.

Les investissements pouvant prendre plusieurs formes et s’adressant autant aux particuliers, qu’aux entreprises et aux foyers, il est important d’opter pour la solution la plus avantageuse pour son profil.

Ce guide propose justement de découvrir les 3 dispositifs de défiscalisation les plus avantageux en situation de foyer fiscal, afin de déterminer le plus pratique.

La défiscalisation avec le Plan d’Epargne Retraite (PER)

Depuis octobre 2019, le PER est la seule option d’épargne retraite qui permet de profiter de la défiscalisation.

En regroupant les principaux dispositifs PERP, Préfon, Madelin, PERCO, article 83 et autres, cette enveloppe fiscale est devenue un produit unique qui se décompose en 3 compartiments bien définis :

·       Le PER individuel ou PERIN qui regroupe les avantages des contrats Madelin, Préfon et PERP ;

·       Le PER collectif ou PERCOL qui remplace le PERCO ;

·       Le PER catégoriel qui s’inspire du dispositif de l’article 83.

Dans leur fonctionnement, ces trois types de PER suivent le même principe que le PERP et la loi Madelin qui sont présentés plus en détail sur ideal-investisseur.fr.

Grâce à des versements réguliers, qui peuvent être déduits du revenu imposable des acteurs au sein du foyer, ces plans d’épargne permettent de bénéficier d’un complément de revenus pendant la retraite.

Par ailleurs, choisir de déduire les frais de PER d’un revenu imposable, permet de profiter d’une fiscalité allégée l’année suivante.

La pension alimentaire pour les enfants pris en charge

Les parents qui prennent en charge leurs enfants, quel que soit l’âge de ces derniers, peuvent bénéficier d’une déduction d’impôt sur leur revenu. Toutefois, les conditions d’accès à ce dispositif, qui sont présentées ici, sont assez strictes.

En effet, la loi autorise uniquement le versement d’un minimum vital pour assurer l’alimentation de l’enfant en question. Seule cette subvention permet de profiter de la défiscalisation. En fonction de la situation de l’enfant toutefois, certains changements peuvent intervenir.

Le cas d’un enfant majeur et célibataire

Un foyer au sein duquel un parent s’occupe seul des besoins de son enfant célibataire, que celui-ci soit veuf ou divorcé peut déduire exactement 5 732 € par enfant et par an, de son impôt sur le revenu.

Le cas d’un enfant majeur qui vit chez ses parents

Dans le cas d’un enfant majeur qui est à la charge du foyer, la pension alimentaire forfaitaire est fixée à 3407 €. Cette somme peut également être déduite de l’impôt à payer. 

Le cas d’un enfant marié ou pacsé

Pour un enfant marié, à la charge des parents, la pension déductible est fixée à 5732 €, si la famille des beaux-parents participe également à l’entretien du jeune couple. Dans le cas contraire, le foyer peut bénéficier d’une pension déductible de 11 464 €.

Les travaux d’économie d’énergie pour défiscaliser

Depuis le 1er septembre 2014, le Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique (CITE) remplace le Crédit d’Impôt Développement Durable (CIDD).

Lorsqu’il est utilisé à des fins de rénovation énergétique dans la résidence principale du foyer, les travaux permettent de déduire près de 30 % du montant total des dépenses engagées.

Toutefois, pour profiter des avantages de ce dispositif, il faudra prouver l’intervention d’une entreprise certifiée RGE et s’assurer que la résidence qui fait l’objet des travaux ait été achevée au moins deux ans avant la rénovation comme expliqué dans cet article.

En analysant les avantages apportés par ces différents dispositifs, il ressort que chaque système peut se révéler plus pratique qu’un autre en fonction des particularités relatives au foyer. Le PER serait la solution idéale pour les familles qui pensent à leur retraite.

La pension alimentaire pourrait bénéficier aux parents qui disposent d’enfants à charge et enfin, les travaux de rénovation pourraient profiter aux couples soucieux de la consommation énergétique de leur logement.

Chacun de ces dispositifs de défiscalisation peut ainsi représenter une solution simple à adopter.

Pourquoi faire un investissement viticole en France ?
Ce qu’il faut savoir sur la déclaration de performance extra-financière