Comment calculer la surface constructible d’un terrain ?

surface constructible

Il faut toujours faire le calcul avant de prendre une décision. Évidemment que cela s’applique en ce qui concerne l’achat d’un terrain pour construire une maison. Les règles ont changé depuis la loi Alur en 2014. Toutefois, afin de déterminer le nombre de mètres carrés qui peut être bâti sur le terrain ; il faut bien considérer les règles d’urbanisme de la commune dont la future maison et le terrain dépendent. En effet, le calcul peut être complexe.

En quoi consiste la surface constructible ?

Il ne faut pas confondre la surface constructible avec la surface de plancher. L’expression « surface constructible » indique la surface au sol d’un terrain sur laquelle il est autorisé de construire. Concernant la taille du terrain à bâtir, il n’existe aucune règle. Par contre, la surface résulte par les règles d’urbanisme rédigées par la commune et enregistré dans le dossier du plan local d’urbanisme ou PLU. Ce PLU conditionne les règles qui fixent la surface constructible d’une maison, dans le but de limiter les risques de terrains complètement en bétons. C’est-à-dire que cette règlementation a pour objectif de préserver les espaces verts sur les parcelles. Il définit également la directive ainsi que les orientations de constructibilité. Quant à la surface de plancher, elle évoque la surface de tous les niveaux bâtis avec une hauteur supérieure à 180 cm. Elle se traduit en m2 et sert à déterminer si vous êtes obligé de demander l’aide d’un architecte dans l’établissement du permis de construire. La surface de plancher est un élément radical qui aide à motiver les promoteurs à bien partager leurs bâtiments. Vous aurez plus d’information sur la surface constructible en consultant des sites spécialisés.

Pour calculer la surface constructible d’un terrain

La surface constructible était calculée à l’aide du Coefficient d’Occupation des Sols ou COS établis par le PLU, avant la loi Duflot Alur de 2014. Le calcul était effectivement facile pour connaitre la surface constructible du terrain, vu qu’il suffisait de multiplier la surface au sol du terrain par le COS. Pourtant, le concept de COS du PLU est supprimé par la loi Alur. Dans ce cas, le calcul est devenu plus compliqué. Comme la zone constructible résulte toujours du plan local d’urbanisme, mais plus du COS ; vous devez analyser les informations servant à calculer la surface constructible du terrain, qui se trouvent seulement dans le PLU. Ce dernier consiste le plan de zonage (aide à situer la zone) et le règlement (document précisant les différentes règles dans chaque zone). Ces diverses règles dans chaque zone sont les marges de recul, le nombre de niveaux autorisés, le coefficient d’emprise au sol (CES), les écarts entre les bâtiments ainsi que la hauteur maximum du faîtage. Toutes ces informations réunies permettent d’estimer la surface constructible de votre terrain.

Comment dénicher la surface parfaite pour un terrain constructible ?

Quand vous avez résolu la surface constructible de votre terrain, vous vous rendez compte s’il concorde avec votre projet de maison et vos besoins. Pour définir la surface idéale du terrain à bâtir pour votre future maison, alors, posez-vous quelques questions : maison à étage ou maison de plain-pied, superficie du jardin, etc. En effet, la connaissance de la surface constructible est la seule clé dans votre projet comme elle sert à définir la surface que vous pouvez bâtir pour votre future maison y compris la surface de votre jardin. Si vous avez un projet de construction, il est fermement conseillé de faire appel au service d’un expert en la matière afin d’éviter les erreurs de calcul et d’estimation. Ces experts peuvent simplifier votre tâche, puisqu’ils peuvent répondre à vos questions concernant votre projet. Que ce soit à propos de l’achat du terrain à construire ou d’autres choses.

Immobilier ancien : les critères pour investir avec succès
En quoi consiste la gestion de patrimoine ?