Règle d’or n°1 : diversifier ses placements

Un placement constituent un moyen pour fructifier un capital. Il est très judicieux de savoir faire des bons placements. Comment faire pour les diversifier ? Pour mieux répondre à cela, il faut commencer par savoir ses propres motivations avant de placer son argent. Après cela, analyser les manières de diversification pour bien placer son argent, et enfin apprendre à faire ses placements selon trois critères bien distinctes.

Connaître ses motivations avant de faire des placements

Avant de placer son argent, il faut avoir un aperçu des raisons qui nous poussent à le faire selon les besoins et les attentes. Pour se faire, on épargne soit pour un objectif à court terme, soit à moyen terme, soit à long terme. Par exemple, pour le financement des projets d’achat, d’au moins un an, d’un matériel roulant, ou des équipements ménagers ou pour faire face à des imprévus on peut placer son argent à travers les divers livrets : jeunes, d’épargne populaire, livrets A ou les livrets de développement durable et solidaire. Outre cela, pour les projets à moyen terme comme l’achat d’une habitation, on peut tirer profit de plusieurs assurances vie et des plans d’épargne pour entreprise. Enfin, pour un objectif à long terme, comme par exemple l’étude de ses progénitures, le mariage de ses enfants, préparation de sa retraite, il faut penser à un investissement dans la bourse, dans l’immobilier et les diverses spéculations.

Les manières de diversifications pour bien placer son argent

La diversification consiste à investir en répartissant son argent pour minimiser les risques de perte d’argent : la probabilité de tout perdre dans un seul placement est ainsi limitée face aux éventuelles crises économiques. Il importe avant tout de ne pas perdre de vue ses buts. Ainsi, il faut oser faire une exploration des régions en matière de placement pour bénéficier des divers marchés. Puis, lier un style de gestion adapté à chaque épargne. Outre cela, opter pour une diversification en fonction de la nature de ses placements que ce soit des obligations, des actions, monétaires, des immobiliers ou autres. On peut ainsi faire une compensation par des gains en cas des pertes des autres.

Les critères pour choisir ses placements

Prioritairement, il faut faire une étude approfondie du rendement de son placement : calculer son gain net en fonction de l’inflation. Outre cela, l’autre conseil est d’ évaluer les risques liées à son investissement. Et puis, considérer le temps de récupération de son argent. Il faut savoir combiner ces trois critères suivant ses besoins et pour avoir du succès dans son investissement. Le niveau de risque et l’éventuel rendement d’un placement diffère l’un à l’autre. Alors, il est important de connaître sa moyenne acceptable et tolérable par rapport à son investissement.

Règle d’or n°4 : n’investissez que dans ce que vous connaissez
Règle d’or n°3 : penser à long terme et maîtriser ses émotions