Comment placer son argent quand on a entre 50 et 60 ans ?

Entre 50 et 60 ans, un nouvel ère de sa vie se pointe à l’horizon : à l’approche de sa retraite, on se trouve au point culminant de sa carrière. Placer son argent devient un souci majeur.  Alors, à cette tranche d’âge qualifiée de senior, comment placer son argent pour un objectif retraite, ou pour les faire fructifier dans l’immobilier ou la finance deviennent des préoccupations normales.

Entre 50 et 60 ans : l’âge parfait pour placer son argent pour une meilleure retraite

Pour la préparation de sa retraite, il existe des épargnes qu’on pourra recouvrer les arrérages dus jusqu’à la mort du bénéficiaire. Pour bien placer son argent, à titre d’exemple, il y a le PERP ou Plan d’Épargne Retraite Populaire qui est une résultante d’épargnes jouissant d’une fiscalité avantageuse. Il y a aussi les contrats Madelin qui s’adressent à ceux qui travaillent mais qui ne perçoivent pas de salaires fixes comme ceux dans la profession libérale. En cas de péripétie, il existe pour ces deux types d’investissement des dispositions particulières qui autorisent le déblocage des fonds avant la période prévue pour sa retraite.

Entre 50 et 60 ans : moment idéal pour faire fructifier son argent dans l’immobilier

Si on a les moyens suffisants, on peut investir dans l’achat d’une résidence secondaire que l’on pourra ensuite mettre en location. En outre, il existe les investissements d’une manière très compétente en immobilier via les recueils d’épargnes de particuliers par les SCPI ou Sociétés Civiles de Placement Immobilier. Dans ce cas, ces Société civiles assurent la gestion du parc et reportent les valeurs locatives des investissements au profit des bénéficiaires. Investir dans la pierre est donc sans risque et promet un accroissement annuel en cas d’inflation.

Entre 50 et 60 ans : meilleur moment faire fructifier son argent dans la finance

Il est tout à fait possible d’investir sur les marchés financiers pour faire fructifier son argent. Dans ce cas, la participation au financement à court terme, par le crowdfunding, de différents projets immobiliers neufs de style habitable ou commercial, peut s’avérer rentable après une analyse des dossiers de cahiers des charges. Outre cela, investir dans les plans d’épargnes en action peut se faire aussi en tant que bancaire ou assurance. De plus, son investissement présente des avantages fiscaux du fait qu’il n’est pas imposable. Il est important donc d’énoncer la nature de son projet, sa durée, les manœuvres nécessaires pour atteindre son but et étudier les risques avant de s’engager impétueusement dans cette action.

Investir en compte titre est-ce une bonne idée ?
Bourse : faut-il investir sur le marché américain ?